Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Menu
fr
fr en

La tendance végétalisée nous fait grimper aux murs

le 28 mai 2015 à 09h41

Avoir son Eden vert dans son intérieur est devenu un souhait pour tout citadin en manque de verdure. Un petit air de nature dans notre intérieur... Voilà ce que propose le jardin vertical. A chaque pièce sa plante, à chaque plante sa fonction : dépolluante, purifiante, olfactive, culinaire, tropicale, exotique, les vertus des plantes ne sont plus à prouver. Ajoutant une note de gaieté, de couleur et de vitalité, les plantes habillent notre intérieur sous de multiples facettes, les rendant incontournables : cadre ou mur végétal, plantes suspendues, brins d'herbe intégrés aux luminaires, jardinières surdimensionnées en guise de séparation d'espaces, haie de bambous intérieure, sans oublier la traditionnelle plante cultivée en pot.

Le mur végétal plonge notre intérieur dans une ambiance tropicale. Combiné à des plantes dépolluantes, il aura pour effet de dépoussiérer l'air ambiant et de réduire les nuisances sonores, tout en apportant une touche on ne peut plus naturelle dans nos différents espaces. Combiné à des plantes d'ombre, le mur végétal, ou jardin vertical, aura sa place dans les endroits même les moins lumineux. Composé de plantes aromatiques, le cadre végétal sera d'un superbe effet pratique, beau et totalement tendance pour la cuisine ou la terrasse. Il reste bien entendu le large éventail de fleurs, qui elles aussi peuvent créer un tableau unique et totalement assorti au style et aux couleurs de leur environnement...

Première raison d'installer un mur végétal. Pour ses atouts esthétiques.
Ceux qui ont déjà pu en admirer pourront témoigner de la beauté de certaines réalisations qui donnent véritablement vie à des pans de mur. Elles troublent nos repères en créant un double décalage : dedans/dehors et ici/ailleurs. Le mur végétal crée une fenêtre de verdure qui agrandit l’espace. Il agit comme un trompe-l’œil vivant, poétique, frais et reposant. Avec ses quelques centimètres d’épaisseur, il sait se faire discret : de la cuisine au salon, de nombreuses surfaces de mur sont propices à recevoir une telle installation.

Deuxième raison d’avoir un jardin vertical intérieur ? Pour l’air.
L’amélioration de la qualité de l’air. On estime que des plantes en bonne santé peuvent réduire la quantité de poussière dans l’air jusqu’à 20%. Grâce au processus de photosynthèse, les plantes abaissent le taux de gaz carbonique (CO2) présent dans l’air et participent à la régulation de l’humidité ambiante grâce à l’émission de vapeur d’eau. Les plantes ont également une action dépolluante sur l’air intérieur. Elles captent le gaz carbonique, abaissant ainsi son taux. Et cela prend vraiment tout son sens dès lors que l’on sait que l’air intérieur est souvent plus pollué que l’air extérieur !

Troisième bonne raison, les effets positifs sur l’ambiance sonore.
En intérieur, les murs végétaux contribuent à atténuer la réverbération du son sur les parois grâce à leur constitution même : la succession de plusieurs couches de densités différentes. A  l’extérieur, le jardin vertical offrira une bonne isolation thermique, comme une seconde peau qui protège le bâtiment des vents et du rayonnement solaire en été.

Les plantes qui croissent sur des murs végétaux n’en demeurent pas moins des plantes vivantes. Elles ont besoin de quatre éléments fondamentaux pour vivre et prospérer : de l’eau, de la nourriture, de la lumière et de la chaleur. Comment les leur apporter ? Sous quelles formes et en quelles quantités ? Explications.

En ce qui concerne l’eau, les concepteurs de murs végétaux ont mis à profit la capacité de certaines plantes à se passer de substrat classique pour créer des murs légers et minces. Les plantes développent leur système racinaire dans un substrat artificiel et trouvent les nutriments dans une solution nutritive apportée par un système d’irrigation automatique de type goutte-à-goutte. Une autre technique de murs consiste à faire pousser les plantes dans un terreau classique, contenu dans des petits bacs ou des modules. Dans ces cas-là, l’arrosage se fait à la main, comme pour des plantes en pot ou grâce à un système d’irrigation automatique intégré.

La luminosité joue un rôle aussi très important. Sans lumière, pas de plantes ; sans plantes, pas de mur végétal ! L’énergie lumineuse permet aux plantes de combiner l’eau et le gaz carbonique pour former de la matière végétale (les hydrates de carbone). Les lumières qu’elles absorbent le mieux sont dans les bleus et dans les rouges. L’installation d’un dispositif d’éclairage d’appoint est quasi obligatoire, surtout si l’on espère voir apparaître des fleurs. Ceci est nécessaire même dans une pièce que l’on trouve plutôt claire et munie de fenêtres. Sachez que la gestion de la lumière est un élément clé de la réussite de votre projet.

Côté température, en extérieur, dans les régions qui connaissent des épisodes hivernaux froids, la contrainte principale est le gel. Il faudra donc veiller à choisir des espèces adaptées si l’on veut voir son mur prospérer. A l’intérieur, c’est plus l’excès de chaleur qui est à craindre, dû notamment à la trop grande proximité d’un radiateur. Les convecteurs électriques, connus pour assécher l’atmosphère sont particulièrement néfastes pour les plantes.

Avoir un mur végétal ou un jardin vertical chez soi n’est donc plus chose impossible grâce aux différents concepts proposés sur le marché. Du simple cadre au bac en passant par la nappe en feutre horticole ou en laine minérale, installer un mur végétal pour créer un jardin ornemental et même un potager dans son salon, sur le balcon ou sa terrasse est aujourd’hui tout à fait envisageable et… sans doute incontournable à l’avenir , car, qu'on se le dise, le jardin du futur se situe au-dessus de nos têtes. Gain de place, original, résolument contemporain, le jardin vertical a tout du nouveau jardin tendance, qui annonce une décoration extérieure novatrice. Parce que nous serons très bientôt une écrasante majorité à habiter dans un espace urbanisé, la question de jardiner et de cultiver ses plantes se pose autrement. La ville nous oblige à repenser notre approche de la nature pour l’inclure dans notre paysage urbain. Partant de ce postulat, Amaury Gallon, directeur des Jardins de Babylone a conçu un potager urbain vertical, soit un jardin vertical des temps modernes... Réalisé en tronçons de bambou, c’est une véritable arche végétale qui nous invite à picorer des herbes aromatiques – menthe poivrée, basilic rouge, estragon, ciboulette – mais aussi des fruits gourmands – fraises, melons, framboises, raisins…
S'il est un must désormais de s'offrir un mur végétalisé dans les règles de l'art, il y a des petits plaisirs qu'il serait dommage de se refuser lorsqu’on a un petit espace. Depuis peu, une offre alternative s'organise avec des créateurs floraux qui se sont appropriés l'esprit de la végétalisation en concevant de véritables objets de décoration prêts à poser. Disponibles en jardinerie et chez certains fleuristes, les tableaux et cadres fleurissent un peu partout. Aux allures très design, ces supports adoptent des tailles et des formes variés utilisant différents matériaux comme le bois, le métal ou encore le PVC dans toutes les couleurs.

Petit ou grand, sophistiqué ou éphémère, le mur végétalisé a ceci d’exceptionnel qu’il est comme une œuvre d’art vivante, changeante au fil du temps et que, par la verticalisation et l’accumulation, il nous fait poser un regard émerveillé sur ce qui, hier encore, n’était encore que… des plantes en pot.
 

 
 
Restez informé !
Inscrivez-vous à notre newsletter

ou retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux

PRIAMS Annecy
46, Avenue Gambetta
74000 ANNECY

Tél. +33(0)4 50 23 19 13

Contactez-nous
PRIAMS Lyon
145 allée des Chênes
69760 LIMONEST

Tél. +33(0)4 82 540 540