Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations

LE PRÊT
À TAUX ZÉRO

Le PTZ+ est un prêt sans intérêts consenti aux primo-accédants afin de financer une partie de l’achat de leur future résidence principale sous conditions de ressources et en bénéficiant d’un différé de remboursement.

Depuis le 1er janvier 2016, son renforcement va permettre de doubler en 2016 le nombre de ses bénéficiaires, grâce à plusieurs aménagements :

  • financement jusqu’à 40 % de l’achat du bien immobilier (alors qu’il était compris entre 18 et 26 % en 2015)
  • augmentation des plafonds de revenus permettant d’en bénéficier
  • rallongement du différé de remboursement de 5 ans minimum jusqu’à 15 ans (contre 0 à 14 ans en 2015) ;
  • extension de la durée du prêt sur 20 ans minimum pour réduire le montant des mensualités.

Certaines catégories de primo-accédants semblent plus spécifiquement concernées, notamment les classes moyennes des grandes villes de province.

Le relèvement des plafonds de revenus va mécaniquement permettre à plus de français d’entrer dans les critères du nouveau PTZ 2016, dont une majeure partie des locataires.

LES +

  • Je finance jusqu’à 40% de mon logement sans payer d’intérêt*
  • Je commence à rembourser au bout de 5, 10 ou 15 ans
  • Priams met à ma disposition un courtier pour m’aider
  • La durée de mon prêt peut s’étendre jusqu’à 20 ou 25 ans
  • Je dispose d’un large choix d’appartements sont obligatoires (économies d'énergie par exemple).

Les atouts
du PTZ 2016

Transparence

l'aide est versée dès l'acquisition et son montant est déterminé en amont ;

IMPORTANCE

les montants du prêt peuvent aller jusqu'à 138.000 € ;

ÉQUITÉ

les montants sont plus importants dans les zones dites « tendues », c'est-à-dire là où les prix sont élevés et la demande supérieure à l’offre de logements.

ECOLOGIE

dans le neuf, le prêt est réservé à la construction, l'achat neuf ou sur plans d'un logement respectant des normes énergétiques (RT 2012 et label « BBC ») et dans l'ancien, des travaux d'amélioration importants sont obligatoires (économies d'énergie par exemple).

Les plafonds
de ressource

Les plafonds de ressources du PTZ 2016 sont fixés en fonction du nombre de personnes destinées à occuper le logement et de la zone géographique du bien immobilier.

Nombre de personnes Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 37 000 € 30 000 € 27 000 € 24 000 €
2 51 800 € 42000 € 37 800 € 33 600 €
3 62 900 € 51 000 € 45 900 € 40 800 €
4 74 000 € 60 000 € 54 000 € 48 000 €
5 85 100 € 69 000 € 62 100 € 55 200 €
6 96 200 € 78 000 € 70 200 € 62 400 €
7 107 300 € 87 000 € 78 300 € 69 600 €
8 et plus 118 400 € 96 000 € 86 400 € 76 800 €

Zone A bis : Paris et sa proche banlieue
Zone A : reste de la banlieue parisienne.
Zone B1 : grandes agglomérations françaises, supérieures à 250 000 habitants, certaines villes du littoral et de la Corse et les DOM
Zone B2 : communes allant de 50 000 habitants à 250 000 habitants
Zone C : le reste du territoire.

Le différé de remboursement généralisé

Alors que l’ancien dispositif affichait une durée de remboursement comprise entre 12 et 25 ans (selon le profil de l'emprunteur), le nouveau PTZ 2016 mise non seulement sur des durées plus longues mais également sur une généralisation du différé de remboursement. Correspondant à une période durant laquelle l'emprunteur n'aura pas à rembourser son prêt à taux zéro, ce différé, qui va désormais jusqu'à 15 ans, permet aux acquéreurs de se concentrer sur leur crédit immobilier principal et de le rembourser plus rapidement.