Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
fr en


Pour faciliter et optimiser votre recherche de financement, nous vous proposons de bénéficier dès aujourd’hui de conditions optimales de financement grâce à notre courtier.

EN SAVOIR +

Financer votre projet

Notre cœur de métier est de vous accompagner dans la concrétisation de votre projet de vie. C’est notre responsabilité et la première de nos valeurs.

Le financement de votre projet immobilier est une des premières étapes-clés de l’accession à la propriété. Le budget nécessaire à l'achat d'un bien immobilier neuf est plus simple à évaluer par rapport à l'ancien, puisqu’il n’y pas de travaux de rénovation à prévoir. Il suffit donc d'additionner les frais dits de notaire au prix du bien pour en connaître le coût global.

Vérifiez vos placements

Livret d'épargne, PEL/CEL, livret A, épargne salariale, PEA, etc. Sont-ils bloqués ou non, quelles sommes sont disponibles…

N'hésitez pas à faire le point avec votre banquier : certains placements (épargne entreprise par exemple) sont déblocables en cas d’acquisition d'une résidence principale.

Les aides familiales, comme les donations, peuvent également constituer un apport appréciable. La consultation de votre notaire pourra être utile à cet égard.

Vérifiez si vous pouvez ou non bénéficier de prêts aidés, tels que :

  • le prêt à taux zéro (PTZ 2016)
  • le prêt 1 % logement
  • le prêt fonctionnaire
  • les prêts bonifiés des collectivités locales (régions, villes ou départements), etc.

Généralement réservés aux primo-accédants, ces prêts sont le plus souvent octroyés sous conditions de ressources et de localisation du bien et bénéficient d'un taux faible ou nul (exemple : le prêt à taux zéro) et de conditions de remboursement avantageuses.

Prenez en compte les frais

Lors d'une acquisition immobilière, les frais suivants sont à prendre en compte dans votre budget :

  • les frais bancaires ou de courtage, facturés par la banque et/ou le courtier pour votre prêt immobilier,
  • les frais d'assurance du prêt que vous devrez souscrire en même temps que votre crédit
  • les frais d’acte communément appelés frais de notaire (droits de mutation à verser à l'Etat et aux collectivités locales par l'entremise du notaire, émoluments du notaire)
  • les frais accessoires tels que le coût de votre déménagement.
  • Les frais de garanties (hypothèque ou caution)
  • Le coût d’une éventuelle cuisine équipée

Les solutions pour emprunter

Sauf exception, votre achat immobilier va être financé par un prêt principal auprès d’une banque, d’un courtier ou d’un établissement spécialisé en crédit immobilier. Sachez-le, plus le montant de votre apport sera important, meilleures seront vos conditions de crédit. Et, même si les taux de crédit se resserrent, un demi-point en moins sur un taux pendant 20 ans représente une belle économie ! Choisir le bon interlocuteur est donc fondamental.

Les établissements bancaires traditionnels

Ce sont les banques de dépôt dont la vôtre fait sans doute partie. N’hésitez pas à négocier de manière serrée le taux proposé au départ.

Bon à savoir : Pour la mise en place d'un crédit, les banques facturent des frais dont le montant varie d'une banque à l'autre. Toutefois, ils ne peuvent dépasser 1 % du montant emprunté. Ces frais peuvent faire l'objet d'une négociation avec la banque.

Les courtiers

Le rôle des sociétés de courtage est de rechercher à votre place le meilleur crédit possible.

Agissant comme des intermédiaires sur le marché, ils jouent sur des volumes importants qui leur permettent de faire baisser les taux.

Si vous faites appel aux services d'un courtier en crédit immobilier, sachez que les frais de courtage se substituent généralement en tout ou partie aux frais bancaires. Ces frais sont également négociables.

Les établissements spécialisés en crédit immobilier

Ce sont des établissements qui font exclusivement ou presque exclusivement du crédit immobilier, comme le Crédit Foncier de France. En général, ces établissements ne subordonnent pas leur accord à la domiciliation de vos comptes chez eux, ce que tentera presque toujours de vous imposer une banque de dépôt.

Votre conseiller PRIAMS est à votre disposition pour trouver avec vous la meilleure solution de financement.